Gérer l'ouverture et la vitesse en photo, les isos.



Les bases de la photo avec un reflex



Matériel.
Un reflex numérique, un objectif grand angle ou zoom trans-standard, un trépied .
Important, il faut utiliser un objectif ou zoom d'une qualité qui soit égale ou supérieure à votre boîtier.
Un logiciel de dé-matriçage, dxo, lr, bibble par exemple .

gérer l'ouverture et la vitesse en photo
L'ouverture (diaphragme) est la taille du trou formé par des lamelles à l'intérieur de l'objectif, plus elle sera fermée (F32) moins le capteur recevra de lumière. Elle permet aussi le réglage de profondeur de champ.
La vitesse d'obturation est le temps ou le rideau laissera passer la lumière au travers du diaphragme pour atteindre le capteur du reflex.
La sensibilité iso en numérique et asa en argentique(1 iso=1 asa), plus elle est élevée plus le capteur est sensible à la lumière.

Les problèmes de prises de vues
Il y a quatre sortes de flous
le flou de bougé qui est produit par le mouvement du photographe lorsque qui déclenche la prise de vue.
Le flou de profondeur de champ. Voire le lien: Gérer La profondeur de champ.
Le flou de focus est la conséquence d'une mauvaise mise au point. Voire le paragraphe: Le système de mise au point d'un reflex numérique.
Le flou de mouvements le sujet photographier est flou parce qu' il est en mouvement et la vitesse d'obturation trop lente.


Gérer la profondeur de champ en photo


Les problèmes d'expositions

Gérer Les problèmes d'expositions les photos sont sur ou sous-exposées,c'est la conséquence d'une mauvaise gestion de l'ouverture,de la vitesse d'obturation et de la sensibilité.
Les pertes de détails sur les zones sur-exposées: lorsque l'on photographie par exemple un paysage à contre jour le ciel sera sur-exposé et des zones seront cramées, c'est à dire qu'il y aura une perte de détails dans ses zones, le capteur du reflex n'ayant pas enregistré ces détails ils seront irrécupérables en post-traitement ( nuages plats sans relief ). Pour éviter ce problème il est préférable de prendre l'exposition sur le ciel, pour cela il suffit de viser le ciel puis d'appuyer et de maintenir la pression sur le bouton AEL du reflex, ensuite il faut recadrer la prise de vue, appuyer sur le déclencheur à mi-course pour réaliser la mise au point et déclencher. La photo prise sera sous-exposée mais facilement réglable en post-traitement. Cette méthode est aussi valable pour tout les cadrages de prises de vue contenant des zones fortement sur-exposées.

Les défauts de piqué la photo a un manque de piqué sur les bords, mise en cause la qualité de l'objectif. Il ne faut pas confondre la netteté qui dépend des flous ci-dessus énumérés avec le piqué qui dépend de la qualité de l'objectif utilisé à faire ressortir les fins détails.

Un bruit numérique trop important qui se produit lorsque la sensibilité est trop élevée(iso) et l'exposition sous exposée. Plus le capteur de l'appareil numérique est de petite dimension et plus les photosites sont petits et reçoivent moins de lumière à traiter, c'est pour cela que les compacts sont plus sensibles au bruit que les reflex. Le bruit sur les appareils numériques est la conséquence du réchauffement du capteur. Pour éviter l'importance du bruit numérique en haut iso il faut sur-exposer à la prise de vue et ne jamais sous-exposer ce qui est valable pour le format RAW uniquement puisque le post traitement permet de récupérer les hautes lumières et récupérer les zones cramées.

L'ouverture (diaphragme)

Il est préconisé une ouverture de F8 à F14, selon le reflex utilisé ( en générale F11 ), il faut faire des essais pour comparer le Meilleur piqué et la profondeur de champ. Au delà d'une ouverture de F11 pour certains reflex apparaît la diffraction, on constate que la lumière qui passe par un petit diamètre se traduit non plus un point lumineux détaillé, mais une zone circulaire irrégulière, ce qui provoque une perte de détails sur les photos.
La méthode pour connaître la meilleure ouverture :
Il faut prendre sur un trépied des photos à la plus petite focale (pour les zooms ,18mm par exemple) d'un mur de briques ou d'une toiture sans bouger l'emplacement du boîtier de façon à ne pas déplacer la mise au point.
Faire un croc sur chaque photo affichée à 75 % ou 100 % avec l'outil de capture de Windows et les comparer (voire la rubrique Tests ou bien cliquez sur le lien ci dessous).

Comment tester la meilleure ouverture

Les bases de réglages de prise de prise de vue d'un reflex numérique pour le paysage.

Gérer la vitesse d'obturation
La vitesse d'obturation minimum pour une prise de vue à mains levés, doit être au minimum égale à la focale utilisée (focale 200 = vitesse 200), Pour les boîtiers ou les objectifs stabilisés vous pouvez diviser ces vitesses par 2 voire par 4 selon votre maîtrise au déclenchement.
il faut surtout ne pas oublier la prise en compte des mouvements pouvant se dérouler à l'intérieur d'une prise de vue (vent, mouvement de certains éléments de la scène), Les vitesses données auparavant ne prenant en compte que le flou de bougé du photographe . Il est recommandé dans ce cas une vitesse minimum de 1/125.
Si la vitesse d'après l'ouverture est trop faible il y a deux solution augmenter en iso (iso X 2 = vitesses X 2)tout en sachant que cela entraînera une perte de piqué (surtout en photo de paysage), il vaut mieux ouvrir à F10 ou F8 si vous aviez une ouverture de F11 (ouvrir d'une ouverture double la vitesse d'obturation). Il y a aussi la possibilité d'ouvrir d'un diaphragme et doubler la sensibilité ce qui donnera une vitesse multipliée par quatre .

Le mode de prise de vue conseillé est la priorité à l'ouverture ou bien le mode manuel, en respectant les procédures ci-dessous.
Un exemple de prise de vue en mode manuel pour photographier un paysage , commencer par entrer l'ouverture (F8 à F14 ) et mettez 0 sur l'échelle iL, vérifiez que la vitesse qui s'affiche sur le viseur est suffisante,prenez la photo, ensuite vous vérifiez l'histogramme sur l'écran du reflex. S'il est trop à droite vous positionnez l'il (échelle de correction d'exposition) entre -0.3 et -1 il au maximum, si l'histogramme est trop à gauche vous le positionnez entre +0.3 et +1. Il ne faut pas oublier de surveiller le chiffre de la vitesse qui va varier avec le changement il, si vous appuyiez sur le bouton AEL ou le bouton astérix suivant le reflex utilisé, lorsque vous changer l'ouverture pour modifier la profondeur de champ la vitesse d'obturation se règle automatiquement afin de conserver la même exposition. Le mode manuel est surtout utilisé pour les prises de vues dans des situations d'exposition difficiles, par exemple en basse lumière et en haut iso il faut surexposer pour éviter un maximum de bruit sur la photo puis au traitement de celle ci par un logiciel RAW diminuer l'exposition.
La meilleur utilisation du mode manuel est celle du réglage des iso, vous désirez un bonne profondeur de champ vous ouvrez à F11, vous estimez par exemple que la vitesse d'obturation la mieux adaptée est égale à 125, vous entrez cette valeur dans vôtre réglage et vous terminez en jouant sur les iso de façon a ramener la mesure il autour du zéro sur son échelle.

En mode priorité à l'ouverture, vous choisissez le diaphragme (F11 par exemple) et la vitesse est calculée automatiquement. Si le reflex à une tendance à sous-exposer ou sur-exposer dans ce mode il est possible de régler l'étalonnage de l'exposition, ce réglage restera en mémoire.
Le mode priorité à la vitesse peut s'avérer utile pour certaines prises de vues, les cascades, des sujets se déplaçant à grande vitesse dans le paysage cadré. Vous choisissez la vitesse désiré et l'ouverture est calculé automatiquement.

L'histogramme

La vérification des réglages à l'aide de l'histogramme, si l' histogramme est déporté à gauche, la photo est sous-exposée, si il est déporté à droite la photo est sur-exposée, pour une bonne exposition l'histogramme sera équilibré ou légèrement à droite. Un histogramme en cloche indique une photo manquant de contraste et un histogramme plat avec une pointe élevée à gauche et à droite une photo très contrastée.
Dans des conditions de prise de vue difficiles, comme une photo de rue avec un coté très ombré et l'autre éclairé, la lecture de l'histogramme sera différente des cas si dessus énumérés.

                                                              Sous exposé

histogramme sous exposé

                        Sur exposé

histogramme sur exposé

                  Bonne exposition

histogramme bien exposé

                        Trop contrasté

histogramme trop contrasté

                 Manque de contraste

histogramme sous contrasté

Le système de mise au point d'un reflex numérique

AF ponctuel* c'est le mode utilisé pour les sujets statiques, lorsque vous appuyez sur le déclencheur a mis course la mise au point reste verrouillée. Par exemple si vous photographiez un sujet vous faites la mise au point sur sur le sujet en gardant le déclencheur à mi-course puis vous déplacez votre visée pour obtenir le cadrage désiré, il ne reste plus qu'à déclencher.
AF continues* la mise au point se fait en continu(sujet en mouvement) en suivant un sujet qui se déplace lorsque que le déclencheur est maintenu à mise course.
AF automatique la mise au point passe d'un mode à l'autre suivant la position du sujet (fixe ou en mouvement).
AF manuel la mise au point se réalise manuellement en tournant la bague sur l'objectif.

Les zones AF

Large cette zone est à utiliser lorsque le sujet sur le quel la mise au point est effectuée est isolé (pas de sujets proches pouvant être captés par les collimateurs autres que le central).
Spot c'est l'utilisation du collimateur central qui est à utiliser pour les sujets en mouvement, lorsqu'il y a à l'intérieur de la prise de vue de fortes zones d'ombres, en cas de faible lumière ambiante ou lorsque d'autres sujets peuvent perturber la mise au point.
Local vous choisissez le collimateur désiré à l'aide du pad de votre reflex.